Cette interview a été enregistrée lors du salon du Livre Paris 2018.


Commençons par une brève présentation de Frédéric sous forme de questions-réponses (ne fait pas partie de l'interview)

Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Jeune quinqua, calme et pondéré.  Préférant ma campagne Gessienne (à la frontière Suisse), au tumulte des grandes métropoles.
Comment es-tu arrivé(e) à l’écriture ?
Par hasard,  après l' heureuse rencontre sur FB de mon coauteur JC Gapdy...
Quels genres littéraires apprécies-tu particulièrement ?
Fan de SF depuis de nombreuses années. Principalement des grands maîtres Américains des années 50/60, mais aussi de la collection Fleuve Noir Anticipation
Quelles auteures et auteurs apprécies-tu particulièrement ?
Ils sont nombreux : Asimov, Clarke, Simak, Van Vogt, Vance, Herbert, Williamson, Lovecraft, Merrit, P.K.Dick, Hamilton,parmi les principaux Anglo-Saxon. Wul, Pelot, Bordage, Randa, Brussolo, chez les Français. Mais la liste n'est pas exhaustive, et je découvre de nouveau auteurs régulièrement...
Quels romans (10 max) ?
Fondation, Le monde du Non-A, Hyperion, La Compagnie des Glaces. La encore liste non-exhaustive qui pourrait prendre plusieurs pages...
Quels genres de musique écoutes-tu ?
Je suis très éclectique : Hard Rock, Pop Française et Internationale, New Age, Jazz, Blues, Electro...
Quels musiciens/groupes (10 max) ?
Pink Floyd (période Water surtout), AC/DC (avec Bon Scott), Evanescence, Supertramp, Genesis, Andy Williams, Sinatra, Weather Report, Enigma, Florent Pagny....
Quels genres de films aimes-tu ? Quels films (10 max) ?
SF encore ! Star Wars/Trek, l'Effet Papillon, Kick Ass, Matrix 1, Dark City, Iron Sky,etc... Avec une mentions spéciale pour Watchmen
Quels sont tes autres loisirs ?
Fan de Marvel depuis tout petit, j'adore me replonger dans mes vieux comics VO, Des années 60 à 90. Dès les beaux jours je parcours les brocantes de la région à la recherche de ces pépites oubliées ou méconnues. Également grand Fan de BD Franco Belges. Et puis le Salon SF de Péron (01630), que j'organise tous les 4ème dimanche de Janvier
Peux-tu nous présenter tes principaux projets littéraires :
La suite des « Fleurs de Syrtis Major » ...

Voici le texte des questions posées à Frédéric pendant cet Interview.

  • Frédéric, avec ton co-auteur JC Gapdy, vous avez entrainé vos lecteurs sur la planète Mars, votre récit respecte scrupuleusement la géographie connue de la planète à grand renfort de noms de site comme Syrtis-Major et Tyrrhena. Cela suppose de la part de l’auteur une mise en situation soigneusement planifiée. Indique-nous ta méthode de travail et ne te contente pas de nous dire que tu as parcouru Wikipédia, nous voulons savoir ce qui se modélisait dans ton esprit quand tu écrivais ? Comment imaginais-tu ces champs de plantes nano-transgéniques qu’aucun vent ne viendrait jamais bercer comme nous en avons tous l’image pour des champs sur Terre ? Comment corrigeais-tu toutes les images de nature terrestre qui occupent tout notre esprit pour les remplacer par Mars ?
  • Dans vos deux premiers tomes des Mondes de Quirinus vous alignez une multitude de personnages, tous sont très jeunes. Est-ce que pour toi la science fictions est obligatoirement jeune ? Jeune et métissée ? Explique-nous cette approche ?
  • Des nanobots, des plantes transgéniques, des jets, des IA, tout le bric-à-brac technologique de vos récits semble amplifier ce que nous connaissons actuellement : notre industrie mondialisée semble s’orienter vers la production d’une myriade de petits objets qui viennent se coller à notre vie de tous les jours comme un cocon matériel et intellectuel : qu’en penses-tu, toi qui affirme volontiers apprécier ton chez toi et ton calme, à tel point qu’il a fallu lourdement insister pour que tu finisses par accepter de nous rejoindre dans cette usine qu’est le salon du livre de Paris ?
  • Pour revenir à l’armada de technologies des deux premiers tomes des mondes de Quirinus, nous notons qu’il n’y a que très peu d’armes, alors que dans nombre de space opéras les rayons de tous ordres, les torpilles, les armes de poing, les armes lourdes sont foison. Des auteurs comme James Corey ou Cixin Liu se challengent à inventer des artefacts plus meurtriers, plus raffinés les uns que les autres. Est-ce un choix délibéré de ne pas vous étendre sur cet aspect guerrier de la technologie, sur ces bombes nucléaires du futur, sur ces armes extraterrestres aux puissance inimaginables ? pourtant notre futur ne peut qu’être de plus en plus dans l’affrontement et la souffrance ? Es-tu un pacifiste ?
  • Autre question, après la guerre nous aimerions aborder le sexe. Le sexe est un élément incontournable de tout roman de littérature populaire qu’elle soit science-fiction, fantasy ou policier. Quelle est ta vision ? Pourrais-tu aussi nous dire ce que tu penses des campagnes metoo et balance ton porc ? Il y a effectivement beaucoup mois d’auteurs femme de SF, le milieu est-il comme bien d’autres profondément machiste ?
  • Pour terminer peux-tu nous parler de tes prochains projets d’écriture, la coopération avec JC Gapdy semble se passer idéalement mais du coup, beaucoup de monde serait curieux de te voir aussi voler de tes propres ailes, si tu te décidais, dans quel genre écrirais-tu ?