Avertissement concernant l'usage des cookies sur le site Jingwei

Nous utilisons des cookies uniquement pour un usage technique, aucun suivi publicitaire n est effectué avec ces cookies.

Un losange flotte dans le ciel nocturne.

 

Lentement, il descend vers moi. Je n’ai jamais vu de créature pareille. Bleue foncé. Souple. Aérienne. Deux pédoncules sur la face. Une longue aiguille en prolongement du dos. En guise de bouche, un trou occupe la moitié de son corps. J’aspire une goulée d’air dans mon scaphandre. Je tremble. Mon premier extra-terrestre.

 

Un ou une ? Je l’ignore. Il/Elle me renvoie à ma propre humanité. Je suis tellement différente avec mes quatre membres. Mon sexe bien défini. Ma petite bouche. Mon langage parlé. Comment communiquer ? Il/Elle ne possède pas d’artefact. Elle n’émet aucun bruit. Rien.

 

Il/Elle me tourne autour. Elle ne semble pas tellement hostile. Pas de menace. Les extra-terrestres les plus méchants sont souvent ceux qui nous ressemblent le plus… Souvenez-vous de David Vincent… Depuis deux mille ans, les hommes ont écrit sur les aliens. Ils affectionnent les scenarios catastrophe, miroirs des peurs, des époques et des sociétés… Mais le plus grand danger vient de nous-mêmes. Cette créature étrange ne me fera rien.

 

Il/Elle est encore là. Vol souple et lent. Ondulations. Son ventre est badigeonné de blanc. J’éprouve tant de plaisir à la contempler. Sa beauté réside dans son étrangeté. Finalement, cela sert à ça les extra-terrestres. A rêver.

 

« Les OVNI sont des hallucinations collectives provoquées par des extraterrestres. » disait Jacques Bergier.

 

L’instant suspendu prend fin. Ma bouteille de plongée se vide. Il me faut remonter. Je dois retourner au bateau. Je repartirai à l’eau après manger. Je remonte l’échelle et la mer se referme sous mes pieds. Au-revoir ma belle raie Manta.

Aucun Commentaire