Avertissement concernant l'usage des cookies sur le site Jingwei

Nous utilisons des cookies uniquement pour un usage technique, aucun suivi publicitaire n est effectué avec ces cookies.

Perdu dans l'Univers

Par JC Gapdy

(6)
* * * * *
 (925)
 (27)

Une nouvelle qui, à l'origine, est en hommage à Philip K. Dick et à son univers complexe et tourmenté, où l'esprit humain est bien souvent malmené, attirée par la folie quand il n'y sombre pas.
Micka, jeune adolescent, assiste impuissant à la destruction du vaisseau spatial où il est né. Lui qui n'a jamais vécu sur une planète, qui n'a jamais rencontré d'autres humains que sa mère et l'équipage du New-Eridan, se retrouve perdu avec l'androïde qui lui a servi de tuteur et d'éducateur, seul, loin de toute civilisation, loin des routes spatiales, avec seulement le système solaire de cette planète EPK-987-15 autour de lui.

Contient 3 chapitres
* * * * *
10
 313

Cette nouvelle date un peu, écrite 2012 et éditée en 2013 dans un recueil hommage à Philip K. Dick. À l’époque son style était un peu trop lourd et souffrait de quelques défauts. Une version plus longue mais elle aussi avec quelques défauts existe dans le recueil « Aliens, Vaisseau et Cie », sous le titre « Les rescapés du New-Éridan ». Voici la première version revue et corrigée, tout en gardant l’idée de faire référence à l’Univers complexe de Philip K. Dick.

* * * * . -
7
 325

Le vaisseau a disparu. Micka est seul, perdu dans l'espace, avec pour seul compagnon Navek, un androïde polyvalent et éducateur, qui vient de le droguer pour l'endormir et l'opérer d'un début d'infection. Lorsqu'il se réveille, c'est pour s'inquiéter de cette étrange planète vers laquelle il se dirige. Nommée simplement EPK-987-15, elle possède une lune bien particulière qui intrigue l'enfant...

* * * * . -
10
 287

Alors que Micka s'est de nouveau endormi, perdu dans l'Univers qu'il a créé et inventé, sa mère s'inquiète au coeur de l'hôpital psychiatrique qui s'occupe de lui. Sa maladie mentale est devenue incontrôlable et même les robots psychiatre les plus perfectionnés ne parviennent pas à le tirer de ses mondes cauchemardesques dans lesquels il s'enfonce à chaque fois un peu plus...