Avertissement concernant l'usage des cookies sur le site Jingwei

Nous utilisons des cookies uniquement pour un usage technique, aucun suivi publicitaire n est effectué avec ces cookies.

Blue Oyster Cult – Dominance Submission


Avant de rejoindre son affectation sur Balayahla avec toute sa famille, car les Zylchs se déplaçaient toujours avec leur famille, Gov avait été un guerrier.

Il avait raconté à Tristan les affrontements avec les troupes terriennes lors du siège d’Aldébaran, lorsque les dernières unités du Conglomérat Terrien s’étaient défendues jusqu’à la mort plutôt que de capituler.

Ce type de fierté était inaccessible à un Zylch et il lui avait fallu travailler longtemps pour comprendre. Il disait en avoir retiré un grand respect pour la culture humaine, malgré sa sauvagerie.

Le Zylch, par essence, respecte toute vie et ne comprend pas que l’on puisse préférer mourir plutôt que de reconnaître une défaite.

Ce qui n’avait pas empêché les Zylchs d’occire les terriens par millions au cours des deux siècles passés, mais cela avait toujours été compensé par des cérémonies expiatoire aux cours desquelles ils demandaient pardon à la vie pour avoir été poussés à prendre plus que leur dû. Non pas qu’ils aient cru en un dieu quelconque, mais leur chainage d’esprits était perturbé par toute anomalie trainant dans l’esprit de l’un d’eux.

Gov s’était montré assez curieux de la nature exacte d’IseultX4. Leur culture n’avait jamais éprouvé le besoin de simuler la vie, surtout à leur propre image. Il ne comprenait non plus cette notion d’androïde fait pour assister Tristan, assimilant cela à un esclavage.

-          Mais non Gov, c’est un robot, une mécanique,

-          Mais elle agit comme un humain, c’est un esclave ?

-          Non, l’esclavage n’est plus autorisé dans le Conglomérat Terrien. Chez nous tout le monde a droit à la liberté de gagner sa vie et de travailler. Elle n’est pas vivante Gov.

Gov avait enroulé autour d’IseultX4 ses tentacules capables de détecter la plus infime trace de vie et il avait dû admettre qu’IseultX4 n’était qu’assemblage de matière organique artificielle, de métaux et de cristaux. Certaines parties semblaient même alimentaires.

Bien entendu, IseultX4 avait été conçue pour gérer ces situations de proximité avec un alien et sa peau synthétique n’avait pas frémi le moins du monde sous la collante étreinte des 380 ventouses modèle adulte de Gov.

Gov avait lentement retiré ses extensions. YseultX4 avait lentement relevé la tête, les yeux sur l’horizon de Balayahla la Douce.

La proximité imposée par une année de voyage dans un vaisseau spatial, aussi grand que fut le yacht, avait tissé des liens de connivence certains entre Tristan et son androïde. C’était si apparent que même un alien tel Gov s’en apercevait.
Un jour, alors qu’Iseult s’était absentée quelques heures pour dérouler son programme d’entretien mensuel, Il avait discrètement questionné Tristan à ce sujet.

-          Vous êtes très liés tous les deux ?

-          Un an de voyage dans l’espace limité d’un yacht spatial, même luxueux, cela tisse des liens pour un homme.

-          Quelle curieuse sensation que cette notion de lien, pour un Zylch qui est pourtant muni d’une multitude de tentacules, nous ne la ressentons jamais.

-          Vous n’avez donc aucune préférence entre vous ? Pas d’amis, pas d’ennemis ? Pourtant je vous trouve si prévenant avec nous, j’avais d’ailleurs le sentiment que quelque chose de plus intime commençait à cristalliser ? Comme un début d’amitié ?

-          Je reconnais que je n’ai jamais eu l’occasion auparavant de fréquenter des envoyés de la Terre et que je suis rempli de curiosité à votre égard. Et peut-être même encore plus pour IseultX4… Notre civilisation n’a jamais trouvé le moindre intérêt à créer des automates à notre image. Mais il est vrai qu’IseultX4 est loin d’être un simple automate.

-          Non, c’est certain, ce n’est pas du tout un automate. Nous autres terriens, avons développé le respect de ces produits de la science. A quelques détails près, les formes de vie artificielles sont considérées comme n’importe quelle autre vie.

-          Mais vous la qualifiez quand même de robot, j’ai du mal à suivre l’esprit humain.

-          Nous respectons les robots comme nous le faisons pour les animaux domestiques

-          Nous avons des frères autour de nous qui partagent notre vie mais nous ne les concevons pas comme des domestiques, chez l’homme il y a toujours ces liens de dominance.

-          Gov, qu’est-ce donc que l’amour si ce n’est une tornade de dominance et soumission.

-          J’ai effectivement trouvé des traces de ce schéma très typique de votre culture, un de vos grands musiciens du passé nommé Blue Oyster Cult avait une symphonie portant le titre :  ‘Dominance Submission’.

-          Je ne connais pas cet artiste, cela doit remonter à des temps très reculés que nous appelons l’âge de pierre, nous avons eu de très grands artistes dans cette variété de musique que l’on nommait classique.

-          J’ai aussi découvert une variante mathématique de couple à trois. Pensez-vous que je pourrais faire une expérience dont le but serait de déterminer la possibilité pour un Zylch d'éprouver cette sensation? Vous savez que nous Zylchs, partageons nos esprits et cela nous interdit toute autre forme d’exclusion ou d’association entre nous.

Tristan n’avait pas répondu, assez surpris par la question et la maladresse inhabituelle de Gov. Puis la soirée avait repris son cours.

Gov de son côté avait interprété cela comme un acquiescement, souvent les Zylchs ne prenaient pas la peine de formuler une réponse lorsqu’elle était positive.

Quelques jours plus tard, Tristan, qui avait trainé sur la côte à observer des poissons de rocher, avait retrouvé IseultX4 et Gov dans le salon, chacun assis en une extrémité opposée de la pièce, regardant dans des directions différentes de manière assez rigide. Ce qui était vraiment peu courant de la part de Gov.

 

Depuis ce jour, la présence d’IseultX4 avait toujours mis Gov mal à l’aise. 

Aucun Commentaire