Avertissement concernant l'usage des cookies sur le site Jingwei

Nous utilisons des cookies uniquement pour un usage technique, aucun suivi publicitaire n est effectué avec ces cookies.

Tueur d'étoiles

Par Christian Surieux

(5)
* * * * *
 (3762)
 (55)

Le temps et la distance introduisent d'importantes distorsions dans l'information. Peut-être que l'incertitude d'Heisenberg peut aussi s'appliquer aux distances infinies, dans l'espace, dans le temps, ou bien à ces couches culturelles qui séparent les strates d'une société.

Contient 5 chapitres

Puis ce fut le départ de la Terre, plutôt triste. Il pleuvait ce jour, le ciel de printemps restait obstinément gris depuis un mois, il aurait pu neiger tellement la température restait basse. Sur les vitres de la base coulait cette mélasse marron fruit de la pollution ramassée par la pluie dans sa chute à traverse l’atmosphère pourrie par les usines d’armement.

Certains soirs, pour terminer les longues journées radieuses d’été passées à découvrir les mystères de Balayahla ou tout simplement à se dorer sur une immense plage déserte, Gov s’installait derrière le clavier du Steinway...

Gov avait lentement retiré ses extensions. YseultX4 avait lentement relevé la tête, les yeux sur l’horizon de Balayahla la Douce.

Sous l’effet de la surprise, Gov avait failli oublier de jouer son rôle de Zylch ivre. Mais Tristan continuait tel un bulldozer investit de la mission de raser la forêt vierge des connaissances de la culture humaine de Gov.

Les intelligences des peuples éclairés, artificielles ou non, turbinaient à plein régime et en permanence pour détecter des corrélations entre les échecs, des schémas d’évènements caractéristiques, bref l’empreinte de Tristan.